Le Monde De Lucinda Petit Papillon

bienvenue dans mon monde, qui parle de nombreux sujets, comme la voyance, l'esoterisme, l'amitiés, la musique etc... n'hesitez pas à venir :-)
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L’Antarctique était bordé de vert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucinda
Rang: Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2203
Age : 43
Localisation : Moselle
Loisirs : lecture, internet, musique....
Date d'inscription : 01/01/2005

MessageSujet: L’Antarctique était bordé de vert    Ven 29 Juin - 18:45

Le climat au Miocène moyen, voici 20 à 15,5 millions d’années, était particulièrement chaud. Pour preuve, le littoral du continent antarctique était recouvert par de la végétation. Au rythme actuel, la concentration en CO2 dans notre atmosphère devrait atteindre les niveaux de l’époque avant la fin du siècle. Va-t-on revoir verdir ce continent gelé ?
La Terre ne subit pas son premier réchauffement climatique. D’autres événements de ce type ont déjà eu lieu dans le passé, notamment au Miocène moyen. Voici 20 à 15,5 millions d’années, la concentration en CO2 atmosphérique aurait été particulièrement élevée, atteignant des valeurs comprises en 400 et 600 parties par millions (ppm). À notre époque, de telles concentrations pourraient être atteintes d’ici la fin du siècle, sachant que des taux de 393 ppm ont déjà été mesurés en 2012. Les conséquences du réchauffement actuel font l’objet de vifs débats et surtout de très nombreuses études et modélisations.
L’une des méthodes utilisées pour comprendre et prévoir le futur consiste à étudier le passé. Le climat et ses conséquences sur l’environnement durant le Miocène ont déjà été analysés en de nombreux lieux, y compris en Antarctique. Mais il semble maintenant que les températures et la pluviométrie ayant affecté ce continent aient été sous-estimées.
Cette région polaire, donc particulièrement sensible aux variations climatiques, aurait été bien plus chaude que de nos jours. Des végétaux, y compris des arbres, se seraient développés en quantité sur son littoral, notamment grâce au retrait de la calotte glaciaire, durant près de 4,5 millions d’années. Cette information a été publiée par Sarah Feakins, de l’University of Southern California à Los Angeles, dans la revue Nature Geoscience. L’Antarctique de l’époque pourrait être comparé à l’Islande actuelle.

La cire : un véritable enregistreur climatique végétal
Un forage a été réalisé en 2007 au travers de la banquise de Ross, à la station américaine de MacMurdo, afin de prélever des sédiments marins vieux de plusieurs millions d’années. D’importantes quantités de pollens y ont été trouvées. Leur assemblage a alors permis aux chercheurs de caractériser le type de plantes qui devaient peupler le continent durant le Miocène moyen. Ces structures végétales ne fournissent cependant pas d’informations précises sur la température et la pluviométrie aux hautes latitudes de l'époque.
Les carottes de sédiments contenaient également des restes de cuticules végétales. Il s’agit de couches protectrices chargées de préserver les organes aériens des plantes. Elles se développent grâce à des dépôts de cires cuticulaires. Or, ces structures capturent les isotopes d’hydrogène présents dans les eaux puisées dans le sol par les plantes, y compris voici plusieurs dizaines de millions d’années. Les ratios existant entre les différentes formes de cet atome ont été calculés au cours du temps et encodés dans un modèle développé par la Nasa. Il permet d'interpréter les mesures puis de fournir des informations sur le climat ayant existé lors de la synthèse de la cire.
En été, la température de l’Antarctique aurait été plus élevée de 11 °C par rapport à aujourd’hui, permettant ainsi à de nombreux lieux situés sur le littoral d’atteindre des températures positives, parfois jusqu’à 7 °C, durant quelques semaines ou mois. De même, les précipitations devaient être plus importantes, bien qu'elles n'aient pas été quantifiées. Cette information serait confirmée par la présence de traces isotopiques reflétant un changement de l'hydroclimat au profit de conditions plus humides, en plus du réchauffement de l'atmosphère. Ces modifications du climat auraient été suffisantes pour permettre le développement de la vie végétale et donc l'apparition, par exemple, de Nothofagidites et de conifères Podocarpidites. Le verdissement maximum de l’Antarctique aurait été atteint il y a 16,4 à 15,7 millions d’années, peu de temps avant le début d'un long refroidissement de l’atmosphère qui a débuté voici au moins 13 millions d’années.
http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/climatologie-1/d/lantarctique-etait-borde-de-vert-au-miocene-moyen_39497/

_________________
Bien Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L’Antarctique était bordé de vert
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il y a 52 millions d'années, l'Antarctique était couvert de forêts vierges
» thé vert japonais
» Henri Troyat, "Les Eygletière", des nouvelles "Le carnet vert", "Les mains" et autres.
» Saint Jean-Baptiste de la Salle Prêtre et commentaire du jour "Notre coeur n'était-il pas brûlant ? "
» je veux faire de la gelée de thé vert!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde De Lucinda Petit Papillon  :: Société :: Le petit journal :: Notre Terre, son environnement-
Sauter vers: